Observatoire du paysage

L’observatoire photographique du paysage est un projet qui a été développé conjointement par les parcs du Doubs et Chasseral. Dans le Parc Chasseral, il est développé sur l’ensemble des 21 communes membres.

L’observatoire photographique du paysage permet de documenter l’évolution du paysage à travers le temps en utilisant la photographie et le dessin, notamment. Tous les types de paysages peuvent être suivis, qu'ils soient exceptionnels ou ordinaires, ruraux ou périurbains.

On choisit en général un certain nombre de points de vue, photographiés à intervalles fixes (normalement deux fois par an). Les données sont traitées pour visualiser les changements - ou l'absence de changements.

La particularité de ce projet réside dans sa forte composante participative puisqu’il se construit avec des habitants (parrains et marraines) et des enfants via le programme Graines de chercheurs.

Composantes de l’Observatoire photographique du paysage :

1. Pour les particuliers: les « parrainages de paysage »

Individuellement ou en groupe, sur une base volontaire, les habitants du Parc documentent photographiquement un paysage. Le parrainage de paysage est ouvert à tous, sans qualification technique particulière. Le parrain ou la marraine s’engage à prendre en photo un site de son choix, selon un protocole commun, puis de suivre son évolution en reconduisant l’opération, en principe deux fois par an. En 2019, une soixantaine de sites sur 13 communes étaient suivis par une douzaine de bénévoles. Cette équipe est complétée par trois professionnels et par l'équipe du Parc

2. Pour les écoles: les « experts du paysage »

Les classes primaires 5-11H des 21 communes membres du Parc Chasseral sont invitées à participer. Elles sont amenées à réfléchir aux liens qui existent entre paysage et activité humaine. Le programme, en lien avec le Plan d’études romand (PER), se décompose en trois modules optionnels afin que les enfants des parcs deviennent de véritables « experts » du paysage. Une demi-douzaine de classes participent chaque année au projet via le programme "Graines de chercheurs".

3. Pour les communes: les « sites suivis »

Ce 3e volet permet d’accompagner des projets locaux en cours (un quartier, une place, un pâturage, la création d’un chemin, etc.) avec une forte relation au paysage. Le choix des sites suivis est proposé par l’une ou l’autre partie puis discuté entre autorités communales et Parc. Le suivi est ensuite entièrement organisé par le Parc, en étroite collaboration avec la commune.

Vous souhaitez vous engager comme parrains? Vous avez un projet au niveau de votre commune ? N’hésitez pas à contacter Géraldine Guesdon-Annan, chargée de projet: +41 (0)32 942 39 49 ou par mail.